L’orthographe et la grammaire

Lors d’une réunion de présentation de l’école, une maman m’a demandé : « Mais comment cela va-t-il se passer pour l’orthographe et la grammaire ? S’ils n’ont pas de leçons obligatoires ? Moi, par exemple, c’est mon instituteur de CM1-CM2 qui m’a fait rattraper tout mon retard et c’est grâce à lui que j’ai une bonne orthographe. Je n’imagine pas que des enfants aient envie par eux-mêmes de faire de la grammaire »

Je voudrais répondre plus longuement à son interrogation.

dessin-enfantTout d’abord parce que j’ai du mal à vous dire « cela viendra tout seul » ou encore argumenter par l’échec : « Oh vous savez, plus aucun jeune ne sait écrire sans erreurs, voyez le nombre d’ingénieurs, de cadres ou de doctorants qui rédigent des emails remplis de fautes » De plus, un texte bourré de fautes d’orthographe m’écorche les yeux et m’empêche réellement de l’apprécier.

Cependant, est-ce que les quinze heures de français par semaine, la dictée quotidienne, les mauvaises notes, les corrections en rouge avec les points d’exclamation dans la marge et les exercices de grammaire sur les propositions subordonnées relatives de lieu sont nécessaires à une bonne maitrise de l’orthographe française ? Je crois que non. Vais-je vous proposer à la place une autre méthode couplée d’une garantie que votre enfant écrira sans aucunes fautes à l’âge de dix ans ? Non plus. Là oui, je vous déçois un peu et vous devez vous demander ce que j’ai en tête. Une grande réforme de l’orthographe pour qu’elle soit aussi simple que l’orthographe finlandaise ? J’aimerais bien mais cela n’est pas de mon ressort.

Je propose d’accompagner les enfants. Je propose qu’ils écrivent, qu’ils lisent, qu’ils écrivent encore. Quand ils se sentiront prêts, quand ils en auront besoin et envie.

Là, je sens que vous vous dites que je suis une HandwritingB1grande idéaliste. Ils ne vont avoir envie que de jouer au football dans le jardin et faire des dessins. Peut-être certains, peut-être au début.
Mais.. Ils vont avoir envie. Peut-être pas au moment fixé dans les programmes de l’Education Nationale. Les enfants qui ne sont pas scolarisés (en « unschooling »), dans un milieu où des adultes sont à l’écoute, apprennent sans qu’on leur dise à 9h05 de s’assoir et de faire l’exercice p146 sur les épithètes et attributs, ils posent des questions, ils s’intéressent..Rien que ce matin, « M » quatre ans a demandé un mot qui commençait par « KL » car elle venait d’écrire ces deux lettres, nous avons cherché ensemble dans le dictionnaire et elle a jubilé quand nous avons trouvé « klaxon » Pourtant aucun adulte ne lui a imposé ou même proposé d’écrire. Elle a ensuite passé au moins deux heures devant son cahier à griffonner.

Sudbury IMG_2096est une école américaine fondée il y a plus de cinquante ans où les apprentissages ne sont pas imposés, on peut y lire parmi les témoignages cette anecdote. Une douzaine d’enfants de 9 à 12 ans sont un jour venus voir un membre de l’équipe et lui ont demandé d’apprendre l’arithmétique. Le membre n’a pas trouvé cela très crédible mais leur a promis de leur donné des cours à condition qu’ils soient à l’heure. Ils sont venus à chaque cours et ont appris en quelques mois l’équivalent de six années de mathématiques.

Peut-être que cette maman qui a appris l’orthographe avec son instituteur l’a appris à ce moment-là parce qu’elle en ressentait le besoin ou peut-être le craignait-elle. Mais est-ce que tous les enfants de sa classe ont appris l’orthographe aussi bien qu’elle durant ces deux années ? Et est-ce qu’en chemin,  leur estime de soi et leur créativité sont restées intactes ?

Un enfant qui n’a pas envie pourra passer des années et des années à faire des exercices de grammaire sans être capable d’écrire sans erreurs. Un enfant de CM2 écoute 8 minutes sur une heure de classe, nous avait confié un inspecteur de l’Education Nationale proche de la retraite.

Mais la grammaire, c’est beaucoup moins intéressant que l’arithmétique, me disait cette maman. Pour savoir combien valent ces Legos quand il y a 20% de rabais sur toute la boutique, l’arithmétique est bien utile ; pour écrire un texte, à part quelques règles de base*, le reste de la grammaire n’est pas nécessaire, d’ailleurs dans les pays anglo-saxons, elle n’est pas enseignée : le maniement et la pratique linguistique suffisent.

écriture enfantPas de devoirs, pas d’articles indéfinis à souligner en bleu,..Alors concrètement comment allons-nous faire ?

Bernard Collot dans un article que j’aime beaucoup «Education, école, en faire moins, regarder et écouter plus,la leçon d’un apiculteur   » écrit dans une note : En ce qui concerne l’orthographe, un des trucs les plus simples était celui-ci : pour une ou deux erreurs seulement (les autres je les corrigeais, sinon écrire devenait une corvée) je lui faisais barrer ce qu’on appelle un groupème, exemple « les enfant », je le réécrivais dessous « les enfants », et il le réécrivait une seconde fois à son tour. Au bout de deux ou trois fois c’était fini, il n’y avait plus d’erreurs de pluriel : sa main et son cerveau  avaient fait bien plus que toutes mes explications ! Cela, je l’avais découvert en les observant s’essayer à écrire quand ils ne savaient pas bien écrire. J’enlevais une brindille ! »**

Et l’enfant qui adore jouer au football aimera sans doute apprendre à lire pour consulter des informations à ce sujet ; il lui sera bien utile aussi de savoir écrire pour s’inscrire à un club ou encore souhaitera-t-il participer au blog de l’école et y écrire quelque chose sur un match. Avec des fautes d’orthographe au début que nous corrigerons ensemble. Il n’aura sans doute pas envie de jouer au football toute la journée pendant des années, il aura d’autres centres d’intérêts. Il voudra peut-être écrire un poème à son amoureuse, une carte postale à son grand-père, et ces personnes chères méritent bien un texte sans erreurs. Peut-être qu’il souhaitera participer à l’échange de correspondance avec une autre classe. Il y a tant d’occasions d’écrire. Inventer un manga, envoyer une invitation d’anniversaire, ses vœux ou des condoléances, écrire le compte-rendu de la réunion de l’école, envoyer un email pour organiser une excursion,…

Alors l’orthographe et la grammaire ? Ecrire, être corrigé, se corriger ; écrire en voulant respecter les normes, parce qu’on en ressent le besoin.

 


 

*En voici quelques-unes : on met un « s » quand il y a plusieurs choses, on met « ent »à la fin du verbe quand il y a plusieurs personnes, on écrit « er » quand on peut remplacer par prendre et »é » quand on peut remplacer par « pris », on met « ses » quand cela appartient à la personne…

**Cet article « Orthographe et Simplexité » de Bernard Collot également donne également de nombreuses pistes de réflexion : http://education3.canalblog.com/archives/2014/12/08/31097742.html

Posté dans école

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Abonnez-vous à notre newsletter

Catégories