Semaine 27- Têtards, sophrologie et plantations

Lundi, Icare est venu avec ses deux parents, il a désormais 9 mois, les enfants ont pu poser des questions au papa sur ce qu’il aimait faire et faisait avec son fils.

Nous avons aussi pu observer des têtards âgés de 40 jours, apportés par E. 4, 5 ans, qui souhaite les remettre dans la rivière rapidement. Des figurines et des illustrations apportées par la maman d’E. nous ont permis d’avoir une idée de l’évolution des têtards.

Mardi, à  la demande d’A. bientôt 8 ans, les plus grands ont fait de l’argile puis Farah, en deuxième année à l’institut de sophrologie, a proposé une première séance aux 5-9 ans. Elle reviendra toutes les semaines jusqu’à la fin de l’année.

Mardi était également l’ANZAC Day, jour de commémoration de l’engagement des troupes d’Australie et de Nouvelle Zélande pendant la première guerre mondiale. La famille d’A. 9 ans et de J. 7 ans, qui sont néo-zélandais, a proposé de fabriquer des biscuits spéciaux et des coquelicots, en hommage aux soldats de la première guerre mondiale. Petits et grands ont ainsi pu participer à ces diverses confections et ont manifestement apprécié !

L’après-midi, nous avons commencé à planter graines et semis dans les potagers, séparant avec des ficelles les carrés en 9 parcelles et ajoutant des étiquettes pour se souvenir de ce que nous avons planté. Nous avons poursuivi jeudi matin. Il nous reste à acheter quelques fraisiers.

Jeudi, la maman d’I. et T. est venue proposer du yoga. Nous la remercions pour son intervention !

Lors de la réunion, Adélaïde a lu un poème de Pablo Neruda qu’elle aime beaucoup et Marina en lu la traduction en anglais. Nous en avons ensuite profité pour discuter tous ensemble de ce qui nous rendait heureux.

L’après-midi, les grands ont souhaité faire à nouveau de l’argile tandis que certains petits dormaient et d’autres écoutaient des chansons en anglais avec Marina. Ensuite petits et grands ont fait de la peinture au coton tige (pointillisme). Pour poursuivre dans la créativité, armés de patience et de persévérance, A., A et I (respectivement 9, 8 et 7 ans) ont laissé libre cours à leur imagination, en construisant des tours avec les Kaplas.

Vendredi matin, nous avons discuté des réponses reçues par le Petit Quotidien sur ce que chacun ferait quand il serait Président.  Puis les plus grands ont poursuivi leurs constructions, réalisant cette fois une tour allant jusqu’au plafond et ont également terminé un puzzle des cinq continents. L’après-midi, les enfants ont peint et joué dehors tandis que les petits faisaient la sieste. Nous sommes ensuite tous allés à la médiathèque pour rendre la trentaine de livres que nous avions empruntés et en reprendre.

Posté dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Abonnez-vous à notre newsletter

Catégories