Archives du site

Semaine 9 – Des échecs, des langues et des arts

Cette semaine, la passion des échecs a commencé à se propager. Alors que jusqu’à présent, les grands apprenaient une fois par semaine dans la salle calme avec un adulte, l’échiquier s’est retrouvé au milieu de la salle principale. Même les plus jeunes voulaient apprendre. Notre retraitée bénévole a continué d’ enseigner des coups, Annerieke a fait quelques parties avecimg_20161115_094723 les plus grands, puis ils ont pris le relais en jouant seuls, en apprenant ce qu’ils savent aux plus petits…

img_20161118_105007La maman d’O. est venue proposer un petit atelier musical, a également fait de l’espagnol, permettant ainsi que les enfants volontaires en bénéficient toutes les semaines. Annerieke a montré quelques rudiments de tennis ce qui a eu beaucoup de succès.

Nous avons commencé à apprendre une nouvelle chanson en anglais « LITTLE SNOWFLAKE » et à défaut de neige, nous avons beaucoup joué sous la pluie ! Nous commençons à bien comprendre comment se servir de l’argile, la façon dont elle se rétracte, comment on la colle (« Vous savez ce qu’est la barbotine, vous ? »)

Les enfants qui ont des correspondants ont souhaité répondre aux lettres qu’ils avaient reçues, soit à l’ordinateur soit à la main. Ainsi O. 4 ans a voulu écrire une phrase img_20161115_102507d’une couleur différente et M. 6 ans s’est entrainé à écrire les yeux fermés (Est-il réellement possible de mieux écrire les yeux fermés qu’ouverts ? Il semblerait que pour lui ce soit le cas !) mais aussi en lettres Minecraft (nous ne pouvons pas en dire plus, ignorant tout de ce jeu) ce qui a donné une lettre proche du calligramme !

Nous avons aussi choisi quelle reproduction d’art mettre dans la salle de repos. Il s’agit de « Tulitulipe-hollande-monnetpes de Hollande » de Monnet. Le choix a été un peu difficile car les enfants, entre les virus et autres, n’étaient pas tous là en même temps et certains n’ont pu être consultés pour le vote ; enfin il fallait que la reproduction puisse être commandée.

On nous a donné un coffret d’expériences qui a suscité un grand intcest-pas-sorcierérêt, Léa avec quelques enfants a tenté l’expérience du soleil couchant, la couleur n’était pas tout à fait la bonne mais c’est un début.

Vendredi, nous avons fêté l’anniversaire de M. désormais 5 ans (et plus « presque » 5 ans) puis nous avons tous nettoyé la classe en musique. Nous avons également discuté du départ dans l’espace de Thomas Pesquet et du nectarinier à planter dans le jardin de l’école.
La semaine prochaine, l’animatrice de la maison de retraite voisine vient nous voir pour discuter des échanges qu’on pourrait faire ensemble et nous allons entre-autres commencer à écrire nos cartes de voeux pour le marché de Noël, dès que le papier recyclé sera arrivé.




Semaine n°6

Cette semaine était un peu particulière car à la fois nous accueillions des enfants de l’extérieur et en même temps, d’autres habituellement présents étaient partis en vacances. La réunion du lundi nous a permis de prendre les propositions de chacun, qui se sont avérées particulièrement gourmandes : tarte au chocolat, gâteau au chocolat, sucettes, petits sablés, …Nous ne sommes pas équipés pour transformer l’école en pâtisserie  ! Nous avons donc suggéré de cuisiner deux fois dans la semaine. G.6 ans et demi a proposé de fabriquer de la pâte à modeler et Léa, 19 ans  des balles de jonglage. Deux grands succès de la semaine.

Des séances d’apprentissage de la lecture ont eu lieu quotidiennement à la demande des enfants de 4 à 7 ans qui voulaient parvenir à lire une petite histoire seuls. Tous les jours également pendant une bonne heure, nous avons chanté et dansé en anglais, plein d’enthousiasme. Les sabliers (30 secondes, 1 minute, 3 minutes, 10 minutes) sont maintenant utilisés spontanément par les enfants qui vont les chercher pour régler leurs conflits. « Je finis d’utiliser la pelle et quand le sablier s’est écoulé, c’est à toi ? »

Nous avons poursuivi les projets de la semaine précédente : nos cerfs-volants notamment. Certains de nos « petits habitués » partis en vacances nous ont fait de gentils signes (Merci à K. pour sa carte postale et à M. Pour son appel téléphonique)

 




Semaine n°5

Une belle semaine ensoleillée touche à sa fin. L’automne s’est transformé en été indien pour notre joie à tous.

Voici un diaporama pour raconter nos aventures et quelques lignes pour en dire davantage


Lundi nous avons accueilli Léa, en mission de service civique. Elle restera parmi nous pratiquement jusqu’à la fin de l’année scolaire. Nous l’avons tous adoptée ! Welcome Léa!
Le même jour lors de notre réunion journalière, nous avons communiqué le nom des enfants qui correspondront avec K (7 ans 1/2), M (presque 6 ans), M. (presque 5 ans) et O ( 4 ans 1/2) ainsi que leurs adresses : respectivement Grégoire à Rambouillet (78), Timoûthée à Vendôme (41), Soline à Seyssel (01) et Lillie Rose à La Destrousse (13). 3 lettres ont déjà été rédigées et postées.

Le mercredi, les enfants sont toujours assidus pour les cours de piano et d’espagnol et les grands poursuivront l’apprentissage des échecs dans dix jours.

Notre carte postale pour Julianai en Russie est enfin arrivée, et nous avons reçu sa réponse enthousiaste. Celles envoyées en Finlande et aux Etas-Unis ont été beaucoup plus rapides.

Les enfants ont exprimé leurs suggestions cuisine pour la semaine prochaine, : milkshake pomme raisin, crêpes,  brioches, pain d’épice,  sablés d’amour et petits pains d’amour. Nous avons l’embarras du choix !

Certains enfants sont partis en vacances et reviendront dans dix jours. Trois enfants viennent nous rejoindre la semaine prochaine pour une semaine.

Quelques projets à venir proposés par les petits et les grands : fabrication de papier recyclé, de journaux intimes, de matériel de cirque, chasse au trésor sur l’Antiquité, création d’une frise historique, prise de contact avec la maison de retraite, choix d’une reproduction d’un tableau pour décorer la pièce de repos….On vous en dit plus le mois prochain.




La première rentrée de Nectarine

Nous avons fait notre première rentrée !

img_0316Nous avons commencé notre rentrée ce lundi 19 septembre. 16 enfants sont inscrits, la moitié vient  à temps plein, l’autre moitié à temps partiel. Une douzaine d’enfants est présente chaque jour.

Il est impossible de retranscrire tout ce qui s’est passé cette semaine-là. Voici donc simplement quelques notes. Adélaïde vous raconte quelques activités et Marina la réunion de vendredi.

Un emploi du temps que les enfants imaginent eux-mêmes

A Nectarine, il n’y a pas de maitresse qui impose un emploi du temps. Les enfants et les adultes proposent.

Ainsi cette première semaine, un premier cours de piano a eu lieu mercredi à la demande de M. bientôt img_20160920_1032025 ans.

K. 7 ans et demi et M. bientôt 6 ans se sont beaucoup intéressés aux différentes parties du corps humain. M. 11 ans et O. 4 ans ont eu envie d’en savoir plus sur les pays et M. a classé les pays d’Europe par superficie.

Les plus jeunes ont souhaité faire de la pâte à sel deux fois par jour et ont pu !

Beaucoup de jeux d’eimg_20160923_153142xtérieur (les enfants peuvent se rendre dehors quand ils le souhaitent, avec un adulte) d’interactions, d’imitations (« Moi aussi je veux écrire » demande E.  3 ans) cette première semaine !

Marina a proposé en anglais des chansons aux plus jeunes (avec de géniales marionnettes) et des jeux de société aux plus âgés. Annerieimg_20160923_112913ke a joué aux voitures, au ballon ; Adélaïde a raconté toutes sortes d’histoires, a aidé des enfants qui souhaitaient écrire, a proposé d’envoyer des cartes postales.

Une petite équipe a fait un fondant au chocolat dehors avec Adélaïde et Annerieke (ce vendredi) et tous y ont goûté.img_20160920_110748

Les réunions avec les enfants.

A Nectarine, nous proposons une petite réunion d’une dizaine de minutes tous les jours, afin de donner l’opportunité à chaque enfant de partager un sentiment, un souhait, ou de poser une question… et aux encadrants de faire des suggestions, d’inviter chacun à s’exprimer.

Le vendredi, la réunion est un peu spéciale car chacun est invité à donner un point positif de sa semaine ou journée. Aujourd’hui par exemple, O. a dit son plaisir à jouer à la pâte à sel. M. a affirmé que lui adorait jouer sur son tapis ; M. a exprimé son goût pour les jeux extérieurs tandis que d’autres ont exprimé leur enthousiasme pour la convivialité des repas dans le jardin. Adélaïde, Annerieke et Marina ont chacune réitéré aux enfants leur joie de les côtoyer, d’apprendre à les connaitre, de les voir prendre leurs marques dans notre petite école. On a souligné la bonne entente et la coopération entre les enfants : M et K se sont bien aidés à passer le balai ; E. et O. ont nettoyé une petite table ensemble ; A., M. et M ont fait des jeux coopératifs, les enfants  répondent quelques mots en anglais lorsque Annerieke ou Marina le leur demandent…

Une belle première semaine avec rires et soleil au rendez-vous !

 

img_20160920_115449




Projet d’école J-2 mois

Agenda

Rentrée

  • Pique-nique de pré-rentrée pour les familles dont les enfants sont pré-inscrits à l’école le dimanche 4 septembre à partir de 11h30, le lieu sera confirmé.
  • Ateliers tous les matins du lundi 5 septembre au vendredi 16 septembre.
  • Rentrée dans les nouveaux bâtiments le lundi 19 septembre (avec ouverture pendant toutes les vacances de la Toussaint sans frais supplémentaires)
  • Les remise des dossiers d’inscription auront lieu les 1er, 2 et 3 septembre. Les familles vont recevoir un email pour choisir un créneau.

Inscriptions ou renseignements

  • Réunion le samedi 27 août 2016 de 10h à 11h30 pour les familles qui souhaiteraient découvrir le projet : il n’est pas trop tard pour une inscription pour l’année 2016-2017 ! Pour y participer, il suffit d’envoyer un email à : contact@ecolenectarine.fr

Formation

  • Formation La graine qui pousse  « Les mots qui font grandir » dans nos locaux sur sept soirées à partir du mardi 20 septembre de 19h30 à 22h30.

Travaux

Les fondations sont terminées, nous avons dû attendre qu’elles soient sèches pour la livraison des conteneurs. Ils sont maintenant sur place ! Dès lundi, les artisans vont commencer à les aménager : étanchéité, serrurier, placo, baies vitrées,….L’entreprise de plomberie et électricité interviendra ensuite (nous sommes chanceux, ils ne prennent pas de vacances en août). Pas de trêve estivale pour que tout soit prêt en septembre !

IMG_0285

En août et tout début septembre, nous monterons également la palissade séparant l’école et ferons des travaux d’aménagement dans le jardin puis à l’intérieur (pose de lino et peinture) : des parents ont proposé leur aide, merci à eux ! Nous enverrons un email avec des précisions.

Si vous voulez donner un coup de main entre mi-août et mi-septembre, n’hésitez pas à nous contacter ! Tout coup de pouce est le bienvenu !

Périscolaire

Les enfants non inscrits à l’école peuvent bénéficier du périscolaire :

  • de 16h30 à 18h30
  • le mercredi après-midi (si suffisamment de demandes à partir de novembre)
  • pendant les vacances scolaires

Le périscolaire sera en anglais. Une fiche de pré-inscription relative aux périscolaire avec les tarifs est disponible ici.

Suite à la demande d’une maman, le CE d’Airbus nous a contacté pour mettre en place une convention qui permettra aux employés d’Airbus de bénéficier de tarifs réduits concernant le périscolaire (prise en charge de 5 euros par journée et 2,50 euros par demi-journée)

Derniers événements

L’inspectrice de la circonscription de Tournefeuille et son conseiller pédagogique sont venus s’entretenir avec moi. La visite a été cordiale, ils reviendront visiter les locaux. Le dossier avait été reçu par le rectorat le 8 juin donc le délai d’un mois pour s’opposer à l’ouverture d’école est largement dépassé. L’école peut ouvrir en toute légalité dès que les travaux sont achevés.

J’ai suivi (Adélaïde) un weekend de formation sur la justice restaurative (ou réparatrice) en milieu scolaire avec Déclic Education (Communication Non Violente), un weekend intense qui m’a donné de nouvelles pistes et outils concernant la gestion des conflits et qui pourront être mis en place à l’école.

Matériel

Une association La Ludo-micile loue des jeux et du matériel éducatif qu’elle apporterait et viendrait chercher tous les mois à l’école. Nous prévoyons d’y adhérer. Cela sera une belle occasion de tester des dizaines de jeux et d’essayer du matériel.

Nous cherchons particulièrement du matériel scientifique (jumelles, microscope, loupes,…) et ce qui figure sur cette liste.

Dons ponctuels ou mensuels

Suite au refus initial de Toulouse Métropole, les travaux nous ont coûté davantage que prévu et nous espérons aussi pouvoir permettre à des familles qui n’ont pas les moyens financiers d’inscrire leur enfant à Nectarine.

Nous avons donc plus que jamais besoin de vous !

Vous pouvez donner sur Hello Asso de façon mensuelle (même 10 euros) ou ponctuelle.

Ce site permet un versement directement à l’association Nectarine sans aucune commission à leur verser.

 




Le multi-âges, quelle organisation ?

Comment des enfants et adolescents de 2 à 16 ans peuvent-ils être dans la même salle de classe ??? Le petit de deux ans va abîmer le matériel et les travaux des plus grands, le grand de quinze ans ne pourra pas se concentrer ; le petit de deux ans ne pourra pas se reposer, le grand de quinze ans devra se plier au rythme des petits, et bien sûr un enfant de deux ans n’a pas le même niveau en maths qu’un adolescent.

C’est une interrogation récurrente à laquelle je vais tenter de répondre…Pendant que mon fils qui aura deux ans en juin réalise un circuit de train en bois tout seul, très concentré, et refuse que j’entre dans la pièce où il est en train de le construire (!)

Bien sûr, nous expliquerons aux plus petits ce qu’ils peuvent utiliser et ce qu’ils ne peuvent pas ; bien sûr nous expliquerons aux plus grands la nécessité de ne pas laisser traîner certaines choses. Cependant, c’est un peu comme chez vous, votre petit dernier souhaitera explorer et vous-même, souvent, vous oublierez de ranger cet objet auquel vous tenez et vous ne voulez pas qu’il touche. Surtout si cet objet n’a pas d’endroit pour être mis hors de portée.

enfants et adolescentsIl est tout à fait possible de mettre en place une organisation : là aussi, comme chez vous, si vous avez un tout petit qui adore gribouiller sur les murs, vous mettez les stylos billes sur une étagère.

Des coins pour des activités pour les grands (par exemple des activités scientifiques avec un microscope) peuvent être mis en place avec des tabourets de bar et des tables. Des étagères à différentes hauteurs peuvent permettre que les plus hautes soint réservées à du matériel pour les plus âgés.  Des systèmes de gommettes de couleur peuvent permettre de différencier les livres ou autres selon l’âge. Mais l’âge n’est souvent qu’indicatif et dépend de chacun (un enfant de quatre ans peut tout à fait coudre alors qu’un autre du même âge n’en aura pas encore la capacité)

Dans certaines écoles comme l’Ecole Dynamique à Paris, un système de certification est mis en place : pour utiliser les ciseaux, l’enfant doit « passer la certification ciseaux », certification qu’il peut perdre si par exemple, les ciseaux sont retrouvés par terre à plusieurs reprises ou qu’il a découpé un bout de robe de sa voisine. Vous n’allez pas cesser d’utiliser du déodorant sous prétexte que votre enfant pourrait en avaler, vous le mettrez sur une étagère. Ensuite, cela ne signifie pas qu’un enfant qui ne sait pas se servir d’une aiguille ne pourra pas le faire, mais le fera de façon encadrée, n’y aura pas accès librement.

Les plus jeunes pourront se reposer et même dormir dans une petite pièce séparée, qui pourra servir à des activités qui nécessitent du calme et de la concentration le reste du temps avec une organisation concernant l’accès à cette pièce (activités permises, tranches horaires,…)

Concernant le niveau de mathématiques, vous avez à l’esprit l’image de la classe où tous les élèves sont assis devant un tableau noir pendant qu’un professeur fait un cours. C’est vrai que dans ce cas-là, le petit de deux ans, à part s’il est en train de compter deux voitures dans un coin ne fera pas de mathématiques et pourra déconcentrer les ados (en supposant qu’ils soient tous en train d’écouter le professeur) Imaginez plutôt quatre enfants et adolescents à une table, calculant la taille maximale que pourrait faire le meuble qu’ils souhaiteraient mettre dans un des coins, un adolescent qui suit un cours en ligne, un casque sur les oreilles,  et pendant ce temps, un peu plfamille-role-fratrieus loin, des enfants plus jeunes qui écoutent une histoire et d’autres qui jouent dehors.

Etre dans la même classe ne signifie pas faire la même chose au même moment mais partager un espace, avec la possibilité de s’isoler dans une autre pièce, d’aller dehors, comme une famille nombreuse dans une maison, comme des indépendants dans un espace de co-working, comme des créateurs dans un atelier commun. Avec des temps communs, des réunions, des transmissions de connaissances, des confrontations, des conflits, des échanges de savoirs et de compétences, des jeux, des rires,…Avec des règles et un système de gouvernance (dont nous parlerons dans un prochain article)

Il existe depuis 1995 un programme « les racines de l’empathie » basé sur le fait de faire venir régulièrement un bébé dans une classe sur plusieurs années, de la maternelle au lycée (avec notamment une sensibilisation aux émotions pour les plus jeunes, à la grossesse pour les plus âgés) Des crèches commencent à s’associer avec des maisons de retraite pour former un seul et unique lieu. Les enfants et adolescents, eux, devraient ne rester qu’entre eux sous prétexte de meilleures performances académiques ou de leur danger potentiel ?

Je suis persuadée que si on cloisonnait moins les âges, les générations, les relations humaines seraient plus riches avec moins de solitude et plus d’ouverture et qu’il est tout à fait possible de commencer ce décloisement à l’école.

 

 

 

 

 

 

 




Abonnez-vous à notre newsletter

Catégories