Archives du site

Semaine n°6

Cette semaine était un peu particulière car à la fois nous accueillions des enfants de l’extérieur et en même temps, d’autres habituellement présents étaient partis en vacances. La réunion du lundi nous a permis de prendre les propositions de chacun, qui se sont avérées particulièrement gourmandes : tarte au chocolat, gâteau au chocolat, sucettes, petits sablés, …Nous ne sommes pas équipés pour transformer l’école en pâtisserie  ! Nous avons donc suggéré de cuisiner deux fois dans la semaine. G.6 ans et demi a proposé de fabriquer de la pâte à modeler et Léa, 19 ans  des balles de jonglage. Deux grands succès de la semaine.

Des séances d’apprentissage de la lecture ont eu lieu quotidiennement à la demande des enfants de 4 à 7 ans qui voulaient parvenir à lire une petite histoire seuls. Tous les jours également pendant une bonne heure, nous avons chanté et dansé en anglais, plein d’enthousiasme. Les sabliers (30 secondes, 1 minute, 3 minutes, 10 minutes) sont maintenant utilisés spontanément par les enfants qui vont les chercher pour régler leurs conflits. « Je finis d’utiliser la pelle et quand le sablier s’est écoulé, c’est à toi ? »

Nous avons poursuivi les projets de la semaine précédente : nos cerfs-volants notamment. Certains de nos « petits habitués » partis en vacances nous ont fait de gentils signes (Merci à K. pour sa carte postale et à M. Pour son appel téléphonique)

 




Rentrée : recrutement, inscriptions 2017, vacances, évènements

Un petit article pour vous donner des informations toutes fraiches.

  • Inscriptions

Il reste des places disponibles pour cette année seulement pour des enfants de plus de 5 ans.

Nous avons déjà plusieurs pré-inscriptions concernant la rentrée scolaire 2017-2018. Il est possible de se pré-inscrire en remplissant la fiche. Vous serez contactés en mars dans l’ordre des demandes suivant les places disponibles. Les tarifs 2017 sont disponibles ici (la grille pour les temps partiels est en cours)

  • Périscolaire

Si vous souhaitez inscrire votre enfant entre 16h30 et 18h30, il est tout à fait possible de le faire même si votre enfant n’est pas inscrit à l’école, il reste des places, le dossier est disponible ici

Concernant la semaine des vacances de la Toussaint (24 au 28 octobre), il reste 2 places pour des enfants de plus de 5 ans.

  • Recrutement

Nous recrutons un jeune en service civique pour le 1er octobre : vous avez entre 16 et 25 ans ? Vous souhaitez vous investir une vingtaine d’heures par semaine dans l’école pendant 6 à 8 mois ? (rémunéré 573 euros par mois) Vous pouvez nous envoyer un email personnalisé à contact@ecolenectarine.fr

  • Evènements

Une inauguration de l’école aura lieu mi-octobre avec une réunion d’information. Si vous souhaitez venir, vous devez envoyer un message à : contact@ecolenectarine.fr pour recevoir une invitation.

La compagnie du code (coder, créer, jouer) sera présente dans les locaux de Nectarine le mercredi après-midi pour animer des sessions, plus d’informations prochainement.

  • Matériel et dons

Nous recherchons pour l’école : des bulbes de tulipe, un trampoline (sécurisé), le jeu de société « labyrinthe »,  des bandes dessinées (adaptées à des enfants de moins de 11 ans et de qualité, éducatives,…)




Projet d’école J-2 mois

Agenda

Rentrée

  • Pique-nique de pré-rentrée pour les familles dont les enfants sont pré-inscrits à l’école le dimanche 4 septembre à partir de 11h30, le lieu sera confirmé.
  • Ateliers tous les matins du lundi 5 septembre au vendredi 16 septembre.
  • Rentrée dans les nouveaux bâtiments le lundi 19 septembre (avec ouverture pendant toutes les vacances de la Toussaint sans frais supplémentaires)
  • Les remise des dossiers d’inscription auront lieu les 1er, 2 et 3 septembre. Les familles vont recevoir un email pour choisir un créneau.

Inscriptions ou renseignements

  • Réunion le samedi 27 août 2016 de 10h à 11h30 pour les familles qui souhaiteraient découvrir le projet : il n’est pas trop tard pour une inscription pour l’année 2016-2017 ! Pour y participer, il suffit d’envoyer un email à : contact@ecolenectarine.fr

Formation

  • Formation La graine qui pousse  « Les mots qui font grandir » dans nos locaux sur sept soirées à partir du mardi 20 septembre de 19h30 à 22h30.

Travaux

Les fondations sont terminées, nous avons dû attendre qu’elles soient sèches pour la livraison des conteneurs. Ils sont maintenant sur place ! Dès lundi, les artisans vont commencer à les aménager : étanchéité, serrurier, placo, baies vitrées,….L’entreprise de plomberie et électricité interviendra ensuite (nous sommes chanceux, ils ne prennent pas de vacances en août). Pas de trêve estivale pour que tout soit prêt en septembre !

IMG_0285

En août et tout début septembre, nous monterons également la palissade séparant l’école et ferons des travaux d’aménagement dans le jardin puis à l’intérieur (pose de lino et peinture) : des parents ont proposé leur aide, merci à eux ! Nous enverrons un email avec des précisions.

Si vous voulez donner un coup de main entre mi-août et mi-septembre, n’hésitez pas à nous contacter ! Tout coup de pouce est le bienvenu !

Périscolaire

Les enfants non inscrits à l’école peuvent bénéficier du périscolaire :

  • de 16h30 à 18h30
  • le mercredi après-midi (si suffisamment de demandes à partir de novembre)
  • pendant les vacances scolaires

Le périscolaire sera en anglais. Une fiche de pré-inscription relative aux périscolaire avec les tarifs est disponible ici.

Suite à la demande d’une maman, le CE d’Airbus nous a contacté pour mettre en place une convention qui permettra aux employés d’Airbus de bénéficier de tarifs réduits concernant le périscolaire (prise en charge de 5 euros par journée et 2,50 euros par demi-journée)

Derniers événements

L’inspectrice de la circonscription de Tournefeuille et son conseiller pédagogique sont venus s’entretenir avec moi. La visite a été cordiale, ils reviendront visiter les locaux. Le dossier avait été reçu par le rectorat le 8 juin donc le délai d’un mois pour s’opposer à l’ouverture d’école est largement dépassé. L’école peut ouvrir en toute légalité dès que les travaux sont achevés.

J’ai suivi (Adélaïde) un weekend de formation sur la justice restaurative (ou réparatrice) en milieu scolaire avec Déclic Education (Communication Non Violente), un weekend intense qui m’a donné de nouvelles pistes et outils concernant la gestion des conflits et qui pourront être mis en place à l’école.

Matériel

Une association La Ludo-micile loue des jeux et du matériel éducatif qu’elle apporterait et viendrait chercher tous les mois à l’école. Nous prévoyons d’y adhérer. Cela sera une belle occasion de tester des dizaines de jeux et d’essayer du matériel.

Nous cherchons particulièrement du matériel scientifique (jumelles, microscope, loupes,…) et ce qui figure sur cette liste.

Dons ponctuels ou mensuels

Suite au refus initial de Toulouse Métropole, les travaux nous ont coûté davantage que prévu et nous espérons aussi pouvoir permettre à des familles qui n’ont pas les moyens financiers d’inscrire leur enfant à Nectarine.

Nous avons donc plus que jamais besoin de vous !

Vous pouvez donner sur Hello Asso de façon mensuelle (même 10 euros) ou ponctuelle.

Ce site permet un versement directement à l’association Nectarine sans aucune commission à leur verser.

 




Focus sur les travaux n° 1/3 (juillet 2016)

Voici en images l’avancée des travaux pour la réalisation de l’école. Tout d’abord une dalle a été construite puis les 5 conteneurs ont été livrés. Vous verrez dans un prochain focus l’avancée avec les baies vitrées, l’étanchéité et les autres travaux réalisés en août puis la suite et fin dans un dernier diaporama en septembre.




Le bilinguisme ou tout simplement l’ouverture

Si je mets mon enfant dans votre école, deviendra-t-il bilingue ?

Cette question qu’une maman m’a posée au téléphone aujourd’hui m’a donné envie d’expliciter davantage ce qu’est le bilinguisme et les mécanismes d’apprentissage d’une langue. Cela fait depuis longtemps que je pensais écrire un article à ce sujet et cet appel en est l’occasion.

J’ai vu hier un site Internet qui disant : « votre enfant bilingue en jouant dix minutes par jour !  » C’est totalement faux. Il apprendra quelques mots, quelques phrases au mieux mais ne sera pas bilingue.

Je connais une petite fille qui vit en Italie dont la maman est française et ne lui parle que français et qui revient en France chaque été. Cette petite fille n’a pas parlé français avant l’âge de cinq ans mais le comprenait bien. Je connais deux jumelles qui vivent en Angleterre dont le papa est français, qui ont cinq ans et qui ne disent que quelques mots de français et ne le comprennent pas totalement. Leur papa lui-même, qui réside en Angleterre depuis une quinzaine d’années, qui est professeur d’informatique dans un établissement anglais, ne se considère pas bilingue.

fille monde

Vous avez pu remarquer qu’une langue se comprend souvent beaucoup plus facilement qu’elle ne se parle. Un enfant va énormément absorber avant de parler à son tour. Récemment, un jeune m’a parlé de son petit frère qui n’a pas dit un mot avant l’âge de six ans et tout à coup s’est mis à parler de façon tout à fait fluide (sa langue maternelle !) Cet exemple est assez extrême mais illustre très bien le décalage qu’il peut y avoir entre ce que le cerveau absorbe et comprend et le langage.

Les parents intéressés par la philosophie de l’école ne sont souvent pas les mêmes que les parents souhaitant une école bilingue pour leurs enfants. En effet, les parents qui m’appellent car ils recherchent une école privée bilingue souhaitent que leur enfant devienne bilingue et… rentre à Polytechnique (je caricature bien sûr). Nectarine n’est pas une école qui garantit la réussite académique et l’entrée en prépa, mais une autre forme de réussite. Alors pourquoi ai-je souhaité que cette école soit bilingue ?(oui l’école sera bilingue mais les enfants ne le seront pas)

Une école bilingue est une école où deux langues se côtoient. Pour qu’un enfant devienne bilingue, des conditions plus importantes sont nécessaires : soit un changement de pays soit que la langue maternelle ne soit pas celle du pays (mais cela ne suffit pas toujours) Certaines écoles choisissent une immersion pure c’est à dire que le français n’est pas parlé par les enseignants/encadrants dans l’école. Ce n’est pas le choix que nous avons fait. Il me semble important que chaque enfant puisse bénéficier de sécurité affective et de liberté, dimensions qui passent par la possibilité de parler sa langue maternelle, d’écrire et de lire dans la langue qu’il souhaite.

Il est prouvé que le cerveau d’un enfant est extrêmement plastique concernant l’apprentissage d’une langue étrangère jusqu’à 9-11 ans. J’ai vu des enfants arriver en France et maitriser la langue au bout d’une année alors que leurs parents peinaient à dire quelques mots. Cela ne signifie pas qu’ensuite, il n’est plus possible d’apprendre une langue mais simplement que les efforts seront plus importants. Il a été également prouvé que l’apprentissage d’une autre langue rend plus facile l’apprentissage des langues en général (et il semblerait aussi que cela favorise l’apprentissage de la musique, des mathématiques,..Mais nous restons alors dans des considérations très académiques)

Mais pas seulement….Etre au contact d’une autre langue, c’est être au contact d’une autre culture, d’une autre façon de penser, c’est s’ouvrir à d’autres possibles. Possibles langagiers, géographiques, sociaux, et mêmes culinaires !

C’est pouvoir aller à la rencontre d’autres personnes avec qui la communication pourrait être très restreinte. Cette année, des volontaires de différents pays sont venus chez nous pour quelques jours (Corée, Japon, Finlande, Croatie, Estonie, Nouvelle-Zélande,..) Quel enrichissement pour notre famille !

C’est donc cette possibilité d’entendre une autre langue toute la journée (l’encadrante anglophone sera présente à temps plein) de découverte, d’ouverture que nous souhaitons proposer. Et chaque enfant y prendra ce qu’il souhaite et progressera à son rythme.

 

 

 

 




Le multi-âges, quelle organisation ?

Comment des enfants et adolescents de 2 à 16 ans peuvent-ils être dans la même salle de classe ??? Le petit de deux ans va abîmer le matériel et les travaux des plus grands, le grand de quinze ans ne pourra pas se concentrer ; le petit de deux ans ne pourra pas se reposer, le grand de quinze ans devra se plier au rythme des petits, et bien sûr un enfant de deux ans n’a pas le même niveau en maths qu’un adolescent.

C’est une interrogation récurrente à laquelle je vais tenter de répondre…Pendant que mon fils qui aura deux ans en juin réalise un circuit de train en bois tout seul, très concentré, et refuse que j’entre dans la pièce où il est en train de le construire (!)

Bien sûr, nous expliquerons aux plus petits ce qu’ils peuvent utiliser et ce qu’ils ne peuvent pas ; bien sûr nous expliquerons aux plus grands la nécessité de ne pas laisser traîner certaines choses. Cependant, c’est un peu comme chez vous, votre petit dernier souhaitera explorer et vous-même, souvent, vous oublierez de ranger cet objet auquel vous tenez et vous ne voulez pas qu’il touche. Surtout si cet objet n’a pas d’endroit pour être mis hors de portée.

enfants et adolescentsIl est tout à fait possible de mettre en place une organisation : là aussi, comme chez vous, si vous avez un tout petit qui adore gribouiller sur les murs, vous mettez les stylos billes sur une étagère.

Des coins pour des activités pour les grands (par exemple des activités scientifiques avec un microscope) peuvent être mis en place avec des tabourets de bar et des tables. Des étagères à différentes hauteurs peuvent permettre que les plus hautes soint réservées à du matériel pour les plus âgés.  Des systèmes de gommettes de couleur peuvent permettre de différencier les livres ou autres selon l’âge. Mais l’âge n’est souvent qu’indicatif et dépend de chacun (un enfant de quatre ans peut tout à fait coudre alors qu’un autre du même âge n’en aura pas encore la capacité)

Dans certaines écoles comme l’Ecole Dynamique à Paris, un système de certification est mis en place : pour utiliser les ciseaux, l’enfant doit « passer la certification ciseaux », certification qu’il peut perdre si par exemple, les ciseaux sont retrouvés par terre à plusieurs reprises ou qu’il a découpé un bout de robe de sa voisine. Vous n’allez pas cesser d’utiliser du déodorant sous prétexte que votre enfant pourrait en avaler, vous le mettrez sur une étagère. Ensuite, cela ne signifie pas qu’un enfant qui ne sait pas se servir d’une aiguille ne pourra pas le faire, mais le fera de façon encadrée, n’y aura pas accès librement.

Les plus jeunes pourront se reposer et même dormir dans une petite pièce séparée, qui pourra servir à des activités qui nécessitent du calme et de la concentration le reste du temps avec une organisation concernant l’accès à cette pièce (activités permises, tranches horaires,…)

Concernant le niveau de mathématiques, vous avez à l’esprit l’image de la classe où tous les élèves sont assis devant un tableau noir pendant qu’un professeur fait un cours. C’est vrai que dans ce cas-là, le petit de deux ans, à part s’il est en train de compter deux voitures dans un coin ne fera pas de mathématiques et pourra déconcentrer les ados (en supposant qu’ils soient tous en train d’écouter le professeur) Imaginez plutôt quatre enfants et adolescents à une table, calculant la taille maximale que pourrait faire le meuble qu’ils souhaiteraient mettre dans un des coins, un adolescent qui suit un cours en ligne, un casque sur les oreilles,  et pendant ce temps, un peu plfamille-role-fratrieus loin, des enfants plus jeunes qui écoutent une histoire et d’autres qui jouent dehors.

Etre dans la même classe ne signifie pas faire la même chose au même moment mais partager un espace, avec la possibilité de s’isoler dans une autre pièce, d’aller dehors, comme une famille nombreuse dans une maison, comme des indépendants dans un espace de co-working, comme des créateurs dans un atelier commun. Avec des temps communs, des réunions, des transmissions de connaissances, des confrontations, des conflits, des échanges de savoirs et de compétences, des jeux, des rires,…Avec des règles et un système de gouvernance (dont nous parlerons dans un prochain article)

Il existe depuis 1995 un programme « les racines de l’empathie » basé sur le fait de faire venir régulièrement un bébé dans une classe sur plusieurs années, de la maternelle au lycée (avec notamment une sensibilisation aux émotions pour les plus jeunes, à la grossesse pour les plus âgés) Des crèches commencent à s’associer avec des maisons de retraite pour former un seul et unique lieu. Les enfants et adolescents, eux, devraient ne rester qu’entre eux sous prétexte de meilleures performances académiques ou de leur danger potentiel ?

Je suis persuadée que si on cloisonnait moins les âges, les générations, les relations humaines seraient plus riches avec moins de solitude et plus d’ouverture et qu’il est tout à fait possible de commencer ce décloisement à l’école.

 

 

 

 

 

 

 




Abonnez-vous à notre newsletter

Catégories